Le soudage TIG : des assemblages d’une qualité optimale

Pour réussir le soudage TIG, il faut bien connaître son métier. Tandis que le soudeur guide sa torche d’une main, il ajoute de l’autre le matériau d’apport. Il faut donc non seulement faire preuve de coordination, mais aussi effectuer des gestes calmes pour obtenir des soudures lisses et sans projections. Au vu de la qualité des soudures, le soudage à l’arc en atmosphère inerte avec électrode tungstène est utilisé dès lors que le résultat doit être irréprochable, par exemple dans la construction de conteneurs pour l’industrie agro-alimentaire, ou encore dans l’aéronautique et l’aérospatiale.

Difficultés posées par le soudage de constructions légères

Ce mode opératoire est également utilisé dans les constructions légères en aluminium. Pour la cabine d’un téléphérique par exemple, il faut réaliser de nombreuses soudures qui assemblent les tôles et profilés les plus variés. De brusques changements d’épaisseur de profilé au sein d’une même soudure et les transitions entre des matériaux épais et fins constituent un défi au niveau des techniques de soudage. La réalisation d’un grand nombre de soudures courtes recèle également des pièges : des pores peuvent souvent apparaître au début de la soudure, et de petites fissures à la fin. Pour garantir une résistance maximale et une sécurité optimale des composants, toutes les soudures doivent présenter des propriétés métallurgiques optimales, mais aussi être exemptes de pores au début et de fissures à la fin. Le soudage TIG est le mieux adapté pour surmonter ces difficultés.

  Le soudage TIG garantit des joints sans pores et sans fissures en fin de cratère, ainsi que des coutures lisses et sans laitier

Le gaz inerte garantit une pureté optimale des soudures avec le soudage TIG

Mais pourquoi cela ? Lors du soudage à l’arc en atmosphère inerte avec électrode tungstène, un arc électrique brûle entre une électrode de tungstène non consommable et la pièce métallique, dans une atmosphère gazeuse sans oxygène et non réactive. Grâce au gaz de protection inerte (donc non réactif), aucune réaction chimique n’a lieu avec le bain de fusion liquide. Ce système présente des avantages métallurgiques : les soudures produites sont très pures, et donc ont moins tendance à se fissurer et présentent d’excellentes propriétés mécaniques et technologiques. Le soudage TIG s’impose comme le choix numéro un, notamment pour les matériaux spéciaux ou en cas d’exigences très strictes posées à la qualité et à l’aspect des soudures. Par ailleurs, ce process se distingue par son arc électrique stable et ses soudures lisses et sans scories. Avec un soudage sans projections dans presque toutes les positions, on obtient les conditions essentielles à des soudures de qualité optimale.

En mars 2018, Fronius a lancé sur le marché sa nouvelle série d’appareils pour le soudage TIG, MagicWave de 190 ou 230 ampères, ainsi que le TransTig 230i. ArcTig est une nouvelle conception de Fronius pour les applications TIG mécanisées.

Avec le Virtual Welding de Fronius, vous pourrez vous entraîner très facilement au soudage TIG de manière virtuelle. Découvrez comment il fonctionne dans notre article.

6666

Partage tes opinions