Perfect Welding Blog
Smart Technologies

Souder sans risque : l’importance de l’aspiration des fumées de soudage

Schweißrauchabsaugung

Les fumées de soudage se fraient un chemin de l’entrée des voies respiratoires jusqu’aux bronchioles, partie la plus fine des poumons. Les particules arrivent ainsi à se faufiler dans notre corps. En cas de protection insuffisante, les fumées peuvent se répandre dans tout l’atelier et leurs particules peuvent être inhalées alors même que le soudage est terminé. Leur aspect négatif est ainsi bien identifié. Toutefois, des mesures ciblées, avec en premier lieu l’aspiration des fumées de soudage, peuvent considérablement réduire l’exposition à ces fumées. Mais quels dangers représentent-elles véritablement ? Pourquoi leur aspiration représente-t-elle la meilleure protection lors du soudage ? Et enfin, à quoi devez-vous prêter attention lors du choix des produits utilisés pour les aspirer ?

La composition des fumées de soudage : quelles sont les risques ?

Les fumées de soudage représentent l’un des plus grands risques auxquels les soudeurs sont confrontés. En 2017, le Centre international de recherche sur le cancer (CIRC) de l’OMS les a classées comme « substances cancérigènes ». Le domaine de la protection contre les fumées de soudage mérite donc toute notre attention. Celles-ci sont constituées d’un mélange de gaz et des particules dégagés lors du soudage. Ces différentes substances sont réparties sous les catégories suivantes :

  • Les substances nocives pour les voies respiratoires et les poumons, telles que l’oxyde de fer, d’aluminium, de magnésium et le dioxyde de titane.
  • Les substances toxiques ou irritantes, telles que le fluorure, le dioxyde de manganèse, l’oxyde de zinc, le monoxyde de carbone, l’oxyde d’azote, l’oxyde de cuivre, l’oxyde de plomb et l’ozone.
  • Les substances cancérigènes, telles que le trioxyde de chrome et l’oxyde de béryllium, l’oxyde de nickel et l’ozone.

    La dangerosité des particules des fumées de soudage tient surtout à leur taille microscopique, qui leur permet de s’insinuer profondément dans les poumons. Le phénomène est d’autant plus pernicieux que les problèmes de santé dus aux fumées de soudage ne surviennent en général qu’après plusieurs années, voire décennies. À court terme, des soudeurs soumis à une concentration élevée de particules de fumées de soudage et insuffisamment protégés peuvent par exemple ressentir des maux de tête ou des nausées. À long terme, les conséquences d’une exposition aux fumées de soudage incluent des maladies respiratoires et pulmonaires, des lésions du système nerveux, voire, pour les cas les plus graves, des cancers.

    Les facteurs de l’exposition aux fumées de soudage

    La sévérité de l’exposition aux fumées de soudage dues aux substances dangereuses dépend de plusieurs facteurs, tels que le matériau de base, le matériau d’apport (électrode enrobée et fil-électrode) ou encore le gaz de protection. Les matériaux d’apport employés sont à l’origine de la majorité des particules des fumées de soudage.

    De plus, les divers modes opératoires et process de soudage influent largement sur l’exposition aux fumées de soudage : le soudage à l’arc manuel et le soudage MIG/MAG dégagent par exemple bien plus de fumée que le soudage TIG, et requièrent donc une plus grande protection. En ce qui concerne les fumées de soudage, les process de soudage automatisés, réalisés par des robots dans des cellules de soudage équipées en conséquence (telles que la cellule de soudage cobotisée), présentent les risques les moins élevés pour la santé. Grâce au carter de protection  anti-éblouissement automatique et à l’aspiration intégrée, les personnes situées autour de la cellule de soudage sont également protégées de manière optimale contre les fumées de soudage. Le process  CMT (Cold Metal Transfer) permet lui aussi de réduire les dangers induits par les fumées de soudage:  il se caractérise par un apport d’énergie très faible et peu de projections de soudure et donc, une faible formation de fumées de soudage.

    Le soudage à l’arc manuel dégage beaucoup de fumée et requiert donc une protection très élevée.

    La solution ? L’aspiration des fumées de soudage

    Il n’est pas toujours possible, ni même souhaitable, de modifier le mode opératoire de soudage, et ce pour plusieurs raisons. Que pouvez-vous donc faire, en tant que soudeur, pour vous protéger du mieux possible contre les fumées de soudage ? Plusieurs mesures peuvent être mises en œuvre, parmi lesquelles l’utilisation de casques de soudage avec cartouche filtrante, combinée avec l’aspiration de fumées de soudage. Ces dernières sont particulièrement efficaces pour se protéger contre les fumées de soudage ; associées aux installations d’aspiration, elles garantissent une aspiration ciblant précisément l’endroit dégageant des fumées de soudage. Ces dernières sont alors aspirées avant même qu’elles ne se propagent, ce qui protège non seulement les soudeurs, mais aussi toutes les personnes à proximité.

    Les caractéristiques des produits de protection à ne pas négliger

    En plus d’octroyer une protection maximale, les installations d’aspiration et les torches de soudage aspirantes doivent respecter un seul mot d’ordre : le confort d’utilisation.En effet, un produit de protection peu maniable, peu pratique et compliqué sera en général rarement utilisé, ce qui procure en fin de compte moins de protection pour l’utilisateur. Outre la puissance d’aspiration, il vous faut donc veiller au confort d’utilisation et à la maniabilité des installations d’aspiration employées, afin de vous concentrer pleinement sur vos travaux de soudage, tout en étant constamment bien protégé. Il en va de même pour les torches de soudage aspirantes: l’ergonomie en est la clé. Enfin, leur encombrement plus élevé par rapport aux torches de soudage conventionnelles ne doit pas nuire à la santé, à la sécurité et aux performances des soudeurs.

    Les systèmes d’aspiration des fumées de soudage Fronius Exento

    Les systèmes d’aspiration des fumées de soudage Fronius Exento tiennent compte de ces exigences  : puissants, compacts et faciles à manier, ils garantissent une protection optimale contre les fumées de soudage à chaque utilisation. Grâce à la qualité particulièrement élevée de sa filtration, l’installation à vide secondaire mobile Exento HighVac élimine plus de 99,9 % des particules de fumées de soudage aspirées. Conjuguée aux puissantes torches de soudage aspirantes Exento, conformes à la norme EN  ISO 21904-1, elle aspire les fumées de soudage directement là où elles sont émises et octroie une protection particulièrement élevée. Cette installation d’aspiration convient notamment aux utilisations sur poste fixe, mais aussi, grâce à son design compact, aux postes mobiles.

    S’il vous est impossible d’utiliser une torche aspirante, par exemple pour le soudage à l’arc manuel, l’installation d’aspiration à vide primaire Exento LowVac est faite pour vous. Elle vous procurera un avantage décisif, pour un travail efficace : grâce à la conception optimisée en matière de flux de la hotte d’aspiration, le bras d’aspiration nécessite bien moins d’ajustement par rapport aux installations habituelles. De plus, la construction robuste et stable d’Exento LowVac en fait le partenaire idéal en cas de changement régulier de l’emplacement du poste de travail. Grâce aux capacités élevées et à la longue durée de vie du filtre, cette machine est par ailleurs extrêmement rentable.

    Vous aimeriez en savoir plus sur les nouveaux produits d’aspiration Exento ? Qu’il s’agisse de plus de liberté de mouvement, d’éclairages LED ou d’interfaces utilisateur différentes, les nouvelles installations d’aspiration regorgent d’avantages, afin que vous choisissiez celle qui vous conviendra et vous assistera à coup sûr lors de vos activités de soudage. Consultez simplement notre page des produits !

    Les système d’aspiration des fumées de soudage Fronius Exento assurent une protection efficace contre les fumées de soudage à chaque utilisation.

    Santé et sécurité : l’alpha et l’oméga du soudage

    Ainsi, les fumées de soudage ne sont pas nécessairement dangereuses, du moment que la protection est optimale. En adoptant les mesures adéquates et en utilisant des produits d’aspiration efficaces, vous pouvez réduire le niveau des risques pour votre santé. Santé et sécurité sont finalement l’alpha et l’oméga de chaque métier, et notamment des soudeurs. À travers notre série d’articles de blog sur ce thème, nous aimerions, dans les mois à venir, vous présenter d’autres protections, recueillir des avis sur la pratique du soudage et mettre à disposition des informations qui vous montreront comment veiller au mieux à votre santé lors du soudage. Dans notre étude sur les fumées de soudage, vous trouverez de plus amples informations sur comment s’en protéger : jetez-y un œil !

    Vous aimerez peut-être aussi

    Aucun commentaire

      Écrire un commentaire