Soudage pulsé pour le soudage de l’acier : une solution universelle

La poule aux œufs d’or ? Elle se fait désirer dans de nombreux domaines de la vie. Mais existe-t-il vraiment UNE solution universelle en matière d’installation de soudage ? En existe-t-il une pour toutes les applications ? Existe-t-il UN processus idéal ? Bien sûr que non. Toutefois, nous nous référerons pour cette fois exclusivement au domaine du soudage de l’acier et au procédé MAG. Une chose devient alors rapidement claire : en recourant au soudage pulsé, le soudage d’acier devient également plus aisé …

Le soudage pulsé ? Bien sûr ! Mais à quel moment et où ?

Le soudage MIG/MAG à arc pulsé offre également de nombreux avantages par rapport aux autres types d’arc électrique pour le soudage d’acier. Nous l’avons décrit en détail dans l’article « Le soudage MIG/MAG à arc pulsé – pour quelle raison en réalité ? » La principale conclusion de cette analyse est qu’il est judicieux de passer au soudage pulsé, en particulier pour éviter l’arc globulaire, car les projections de soudure y sont particulièrement fréquentes et les surfaces des cordons deviennent inesthétiques. Dans certains cas, cela se traduit par la nécessité d’importantes retouches.

Les appareils pour le soudage MIG/MAG à arc pulsé sont même utilisés dans l’agriculture.

Le soudage pulsé ? Bien sûr ! Mais à quel moment faut-il éviter de l’utiliser ?

Pour résumer : dans la plage de puissance inférieure de l’arc électrique standard (arc court), ainsi que dans la plage de puissance supérieure (pulvérisation axiale). Il est vrai que le soudage MIG/MAG à arc pulsé implique par nature un apport d’énergie réduit. Mais les pics de courant élevés peuvent devenir un problème, en particulier avec des tôles fines. Bien entendu ces phases de pic de courant sont brèves, mais elles favorisent le risque de perçage sur les tôles fines. Le soudage pulsé s’avère donc plutôt contre-productif ici.

Le soudage pulsé peut également s’avérer nuisible dans la plage de puissance supérieure. L’effet de pincement (pinch effect) qui se produit pendant la pulvérisation axiale génère intrinsèquement un transfert de matière fluide. Le métal d’apport est transféré directement dans le bain de fusion et l’arc électrique se laisse guider avec souplesse. Le soudage MIG/MAG à arc pulsé aurait alors tendance à ralentir les vitesses de soudage.

Soudage pulsé dans la construction métallique chez Guntamatic – LE fabricant de systèmes de chauffage à la biomasse.

Le soudage pulsé pour le soudage de l’acier dans toutes les plages de puissance – pour quelle raison en réalité ?

Ce n’est pas si simple. En observant le travail quotidien des entreprises dans le domaine du soudage de l’acier, une chose devient rapidement claire : le soudage pulsé est considéré comme une tendance constante, quelle que soit la plage de puissance. L’arc pulsé est maintenant utilisé sur une très large plage de puissance. Dans de nombreux cas, il est également utilisé à la place de l’arc court plus ferme et comme alternative à la pulvérisation axiale plus souple.

Il ne s’agit donc pas seulement d’éviter l’arc globulaire sujet aux projections ou de réduire les retouches associées. Une autre raison logique à l’utilisation de l’arc pulsé est que, dans le quotidien des fabricants de constructions métalliques, le soudage n’est en aucun cas limité à la position en gouttière. Dans de nombreux cas, le soudage s’effectue également dans différentes autres positions de plans de joint souvent contraignants : soudures d’angle, soudures bout à bout et bien d’autres encore.

Le soudage pulsé permet de réduire les projections et les retouches pour le soudage d’acier. Il facilite également le soudage en position.

Dans ces cas, le soudage MIG/MAG à arc pulsé devient l’alternative parfaite en raison de la réduction de chaleur et de la profondeur de pénétration également légèrement réduite. On évite ainsi largement les balayages chronophages ou autres techniques spéciales pour le soudage en position. Cela se traduit par un gain de temps : finalement, le soudage peut être effectué plus rapidement.

Le soudage pulsé – tout simplement plus esthétique !

En outre, les spécialistes décrivent le soudage pulsé de l’acier comme « la plus belle façon de souder ». Le point le plus important est que si le soudeur utilise l’arc pulsé de façon standard, il n’a pratiquement pas besoin de modifier les paramètres du générateur de soudage. Seule la puissance est ajustée en fonction de la tâche de soudage respective. La manipulation du générateur de soudage est ainsi grandement facilitée, car une large plage de puissance est couverte par un seul type d’arc électrique.

Les soudeurs des entreprises de construction métallique de taille moyenne utilisent désormais souvent la fonction de soudage pulsé, car : « Le soudage pulsé est tout simplement plus esthétique.

En outre, le niveau sonore pendant le soudage pulsé est uniforme dans toutes les plages de puissance et donc plus agréable. De nombreux soudeurs racontent également que le bain de fusion est plus beau, plus constant et mieux contrôlé sur toute la plage de puissance. Bien sûr, cela pourrait aussi être lié au facteur de bien-être que procure le bruit de fond…

Des systèmes de soudage pulsé pour le soudage manuel chez Fronius également

Nous avons suscité votre intérêt pour le soudage pulsé appliqué au soudage d’acier ? Nous nous en réjouissons. Car chez Fronius, nous nous sommes aussi longuement penchés sur le sujet. Nous avons donc complété notre portefeuille de produits avec le TransSteel Pulse, surtout pour le segment du soudage manuel : depuis lors, l’extension de la série TransSteel avec la fonction de soudage MIG/MAG à arc pulsé nous a valu une forte demande. Vous trouverez plus d’informations sur le TransSteel Pulse ici.

Partage tes opinions