Perfect Welding Blog
Welding Academy

Voici 8 astuces pour éviter les projections de soudure

Schweißspritzer

Au moment du soudage, lorsque les étincelles jaillissent, les projections de soudure ne sont plus très loin. Celles-ci doivent ensuite être enlevées de la pièce à souder, ce qui prend du temps et coûte de l’argent. C’est pourquoi il vaut mieux prévenir et éviter les projections de soudure, ou les réduire au maximum. Mais comment faire ? Plusieurs mesures peuvent être mises en place par les soudeurs. Qu’il s’agisse d’un matériel de soudage optimal, d’une préparation correcte du matériel, d’une manipulation correcte des torches ou de modifications minimes du poste de travail, ces 8 astuces vous permettront de réduire les projections de soudure !

Éviter les projections de soudure – Pourquoi est-ce si important ?

Les projections de soudure sont des petites gouttes de métal qui sont projetés par l’arc électrique hors du point de soudage, et qui atterrissent sur la pièce à souder, la soudure ou les pièces d’usure de la torche. Outre un nettoyage coûteux et chronophage, les projections lors du soudage peuvent entraîner les problèmes suivants :

  • une qualité de soudure moindre ;
  • un poste de travail pas très propre et peu sûr ;
  • des arrêts de production.

C’est pourquoi il convient d’éviter autant que possible les projections de soudure. Avec nos astuces, vous êtes sur la bonne voie. Commençons par un matériel de soudage optimal !

1. Garantir un débit de courant constant

Pour éviter les projections lors du soudage, il est essentiel que le débit de courant soit constant. Pour ce faire, la torche de soudage et le câble de mise à la masse doivent être bien connectés avec le système de soudage. C’est la même chose pour la liaison de masse avec la pièce à souder. La position de fixation et la borne de masse doivent être nues et conductrices, afin de laisser passer le courant.

Astuce : garantir un débit de courant constant.

2. Garantir une avance du fil constante (h3)

Pour un soudage avec le moins de projections possible, l’arc électrique doit être stable. Pour ce faire, l’avance du fil doit être constante. Afin de garantir cela, il faut tenir compte de 3 choses :

  • Premièrement : s’assurer que l’équipement de la torche de soudage est correct (gaine guide-fil – diamètre et longueur, pièce de guidage etc.).
  • Deuxièmement : poser le faisceau de liaison sans faire de boucles.
  • Troisièmement : adapter la pression d’appui des galets d’entraînement au fil utilisé. « Si une pression trop faible est appliquée, le fil peut glisser et engendrer ainsi un problème d’avance du fil qui pourra rapidement mener à des problèmes de projections », explique l’expert en soudage Josef Sider.
Les boucles dans le faisceau de liaison peuvent engendrer des problèmes d’avance du fil et des projections.
Le mieux reste de poser le faisceau de liaison sans faire de boucles.

3. Faire attention au choix du gaz, à la protection gazeuse et à la quantité de gaz

Une protection gazeuse insuffisante peut entraîner une instabilité de l’arc électrique, ce qui engendre des projections de soudure. Il existe deux éléments déterminants pour une bonne protection gazeuse. D’une part, la quantité de gaz pour laquelle la règle générale est la suivante : le diamètre du fil multiplié par 10 donne le débit de gaz à régler en litres par minute. D’autre part, le Stickout, soit l’extrémité libre du fil, qui ne doit pas être trop long pour pouvoir garantir la protection gazeuse. Le soudage n’engendre pas non plus de projections si vous choisissez judicieusement votre gaz : en cas de soudage au CO2, les projections sont plus fréquentes dans les plages de puissance élevées. Notre astuce : utilisez des mélanges de gaz plutôt que 100 % de CO2. Cela limite les projections de soudure.

4. Choisir les pièces d’usure adaptées

En matière de pièces d’usure, plusieurs éléments doivent être pris en compte pour réduire les projections de soudure. Premièrement : les pièces d’usure telles que les bobines de fil, les gaines guide-fil ou les tubes contact doivent être adaptés au matériau dont est constitué le fil d’apport ainsi qu’à son diamètre. Deuxièmement : le degré d’usure a une influence sur la formation de projections. Si les pièces présentent déjà une usure trop importante, le process de soudage risque d’être instable et les projections de soudure plus nombreuses.

5. Sélectionner les bons paramètres de soudage

La sélection des paramètres est une étape essentielle pour éviter autant que possible les projections lors du soudage. Surtout, si l’on règle une plage de puissance correspondant à l’arc globulaire. Dans ce cas, il convient d’augmenter ou de réduire la puissance, selon la situation, pour passer à un arc court ou à la pulvérisation axiale.

6. Nettoyer le matériau

Un nettoyage minutieux du matériau est également essentiel. Avant de souder, il faut donc éliminer la saleté, la rouille, l’huile, la calamine ou la couche de zinc dans le cas de l’acier galvanisé, au niveau de la soudure.

7. Manipuler la torche correctement

Il faut également veiller à manipuler et guider la torche correctement. La torche doit être inclinée selon un angle de 15° et être guidée à une vitesse régulière. « Souder en poussant la torche n’est pas recommandé, car cela entraîne beaucoup de projections », ajoute l’expert Josef Sider. La distance par rapport à la pièce, appelée Stickout, doit également être maintenue constante. Si cette distance est trop grande, la protection gazeuse et la pénétration se détériorent. Conséquence : davantage de projections lors du soudage.

8. Éviter les courants d’air

Un conseil pratique qui passe facilement à la trappe : éviter les courants d’air. « Quand on soude dans un garage et qu’il y a un fort courant d’air, on peut rapidement avoir des problèmes avec la protection gazeuse pour la soudure », explique M. Sider. Il en résulte des projections de soudure. À l’extérieur, il n’est pas toujours possible de protéger idéalement le point de soudure. Astuce de M. Sider pour le soudage en extérieur : augmenter le débit du gaz de protection d’environ 2 à 3 litres par minute, cela permet de contrer les courants d’air au niveau de la soudure.

Toujours trop de projections de soudure : changer de process de soudage

Si vous avez appliqué toutes les astuces, vous avez déjà un arc court très stable et pouvez ainsi éviter les projections lors du soudage. Si vous avez besoin d’encore plus de stabilité et que vous souhaitez réduire davantage les projections, vous pourriez envisager de passer à un nouveau process de soudage. L’arc court modifié LSC (Low Spatter Control), également appelé process de soudage « sans projections » et disponible sur la plateforme Fronius TPS/i, est parfaitement adapté grâce à son arc électrique particulièrement performant. Le résultat : des soudures de grande qualité et peu de projections de soudure.

Moins de projections lors du soudage grâce au process LSC.

Ainsi, vous pouvez faire un certain nombre de choses afin d’éviter les projections de soudure ou de les réduire à un minimum. Cela vous permettra d’économiser du temps et de l’argent, d’améliorer la qualité des soudures et de garantir un environnement de travail sûr.

Nous avons éveillé votre intérêt pour ce sujet ? Alors n’hésitez pas à consulter le tout nouvel épisode de notre Welducator ! Nous vous y présentons brièvement nos meilleures astuces pour éviter les projections de soudure. Bon visionnage !

Vous aimerez peut-être aussi

Aucun commentaire

    Écrire un commentaire